Devoir de mémoire

Une bonne initiative vue sur :

Capture d’écran 2014-06-04 à 17.41.50

70 ème anniversaire des bombardements de Rouen

La Concentration des Comités Commerciaux de Rouen 3CR, la Chambre Commerciale et Artisanale de Rouen CCAR, réseau Rouenshopping, présentent dans les commerces, une exposition de photos en commémoration du 70ème anniversaire des bombardements.

Entre Avril et Mai 1944, Rouen et l’agglomération  ont subi de nombreux bombardements, dont les plus importants les 30 et 31 Mai jusqu’au 5 juin. Cette période sera appelée « la semaine rouge » De part et d’autre de la Seine ces bombardements avaient pour but de détruire les ponts et désorganiser l’armée allemande en vue du débarquement allié, pour empêcher l’arrivée de renforts et de ravitaillement. Ce sont des bombardiers américains et anglais qui ont opéré faisant 400 victimes uniquement dans le centre ville

Le secteur compris entre le palais de justice, la cathédrale jusqu’aux quais à été rasé. La cathédrale lourdement touchée sur son côté sud, a failli s’effondrer. L’exposition que les commerçants présentent, retrace la destruction de tout ce quartier de la ville au travers de photographies provenant de collections privées.

Ces photos retravaillées et redimensionnées en format 0,60cm X 0,40cm permettent de retracer le déroulement des destructions successives et de garder en mémoire le drame engendré par les bombardements. Le bas de la ville changera totalement de visage lors de sa  reconstruction. La rue du général Leclerc qui n’existait pas sera percée et les rues adjacentes déblayées verront une transformation intégrale.

Le parcours de l’exposition pour découvrir dans les commerces ces photographies se décompose de la façon suivante :

Rue du général Leclerc quais rive-droite

Rue Massacre – palais de Justice

Rue aux ours – Place de la Pucelle

Ces trois quartiers sont emblématiques de l’ampleur des dommages subis lors des bombardements. En commémorant cette période tragique de notre ville, les commerçants participent au devoir de mémoire, et invitent les jeunes générations à découvrir une partie le l’histoire de Rouen.

Publicités
Publié dans ROUEN | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

MERCI !

Je tenais à remercier les électeurs qui nous ont fait confiance avec espoir, qu’ils gardent celui-ci pour les prochaines échéances électorales. La courbe de la reconquête est amorcée. Il faut continuer à nous mobiliser pour les échéances futures, européennes dans quelques semaines et territoriales l’année prochaine.

Je tenais à remercier les sympathisants qui ont soutenu ma démarche personnelle et celle du groupe Rouen Ensemble pour faire l’union le plus tôt possible. Force est de constater les dégâts causés par ceux qui ont fait de cette primaire à droite une guerre personnelle et qui ont multiplié les attaques déstructurantes pour l’électorat que Jean-François BURES, moi même et quelques autres avions rassemblés au moment des législatives et qui formaient un socle uni, une base solide pour affronter les échéances suivantes dont celle-ci. Combien de coup de fils, Madame la sénatrice Catherine MORIN-DESAILLY avez-vous passé pour dire tout le mal que vous pensiez de Jean-François BURES ? Plus ou moins que les 800 voix qui nous manquent pour cette victoire ?

Je tenais à remercier tous les candidats dont l’engagement n’a pas failli tout au long de cette campagne et tous ceux qui les ont accompagnés dans l’ombre.

Recevez tous, ici, le témoignage de mon amitié chaleureuse.

Cyrille Grenot

Publié dans MUNICIPALES 2014 | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Jean-François BURES & Rouen c’est vous, c’est pour gagner !

Capture d’écran 2014-03-26 à 22.40.26Nous n’avons jamais été aussi proche de la victoire.

La stratégie de l’opposition Rouennaise s’est avérée payante au premier tour. Deux équipes porteuses de projets compatibles ont su multiplier leurs ressources pour comprendre et mettre en forme le programme souhaité par les Rouennais. Le premier essai et marqué, il ne reste plus qu’à transformer. Si quelques-uns d’entre-nous se sentaient perdus ne sachant que choisir entre une liste d’union et une liste centriste, les voilà rassurés ! Leurs hésitations viennent de tomber lundi, nous voilà tous réunis dans la liste « Rouen c’est vous«  ; liste de l’opposition unie que j’ai toujours appelée de mes vœux.

Cette liste, c’est l’addition des valeurs, l’équilibre des équipes,  le tout mené par Jean-François BURES, travailleur acharné au service des Rouennais, meneur pragmatique d’une équipe compétente qui sera opérationnelle dès les premiers jours. Si, et seulement si, mais je n’en doute pas, vous venez soutenir en votant dimanche l’idée qu’à Rouen tout peux changer pour les Rouennais.

Il n’y a pas a hésiter, c’est une lapalissade, mais ceux qui gagneront dimanche seront les plus nombreux…à s’être déplacés.

Vous savez pouvoir compter sur moi, je compte sur vous.

Chaleureusement,

Cyrille Grenot

 

Publié dans MUNICIPALES 2014, ROUEN | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Qui, Quoi, Comment, Pourquoi VOTER !

Qui ?

C’est vous les Rouennaises et les Rouennais qui porterez ce dimanche 23 mars 2014 le destin de votre ville entre vos mains, devrais-je dire entre vos doigts qui tiendront le fameux bulletin de vote qui engage l’avenir de Rouen pour au moins 6 ans et peut-être plus car il est des rendez-vous ratés qui ne se rattrapent jamais.

Environ 55% d’entre vous on déjà prévu de venir voter dimanche mais j’aimerais m’adresser aux 45% restant.

La lutte contre le « tous pourris » qui semble animer principalement votre rejet mérite t’elle d’y sacrifier Rouen, son avenir et celui de ses plus de 113 000 habitants quand tant d’autres villes tirent leur épingle du jeux grâce à un engagement fort de leurs élus et une gestion dynamique de la ville ?

Vos élus vous ressemblent, ils sont choisis par vous, parmi vous et pour vous ! Le fait de ne pas aller voter ne vous rend pas moins responsable de leur choix ! Car ceux qui seront demain aux manettes de votre ville, vous les aurez choisis ou vous aurez laissé d’autres les choisir pour vous.

L’expression de la démocratie fonctionne sur deux principes : choisir et sanctionner ! En ne votant pas vous ne faites ni l’un ni l’autre, c’est pourquoi je vous invite à réviser votre jugement et à prendre dimanche le chemin des urnes pour décider avec nous de l’avenir de Rouen et de ses enfants.

Quoi ?

            Voter quoi ?

Vu le terrible constat que vous faites chaque jour conforté par le classement des maires de grandes villes publié par l’Express (ci-dessous et dont le maire sortant brille par son avant dernière place), je ne doute pas que vous veuillez sanctionner l’équipe sortante !

Vu le terrible bilan que mes amis du groupe municipal Rouen Perspective rappellent avec moins de 25% d’engagements tenus (visible sur mon site et celui de Rouen Perspectives), vous ne voudrez pas croire une fois de plus aux promesses de l’équipe municipale sortante à laquelle il est clair qu’il faut aussi associer les écolos-verts co-responsables de ce bilan désastreux. Leur ficelle est trop grosse, se présenter avec une équipe dissidente qui joue les panous-panous mais qui n’a aucun soucis à se réconcilier entre les deux tours alors que soit disant aujourd’hui tout les oppose, en tous cas pas la confortable place de dernier de la classe en matière de développement durable qu’ils se partagent ! En matière enfin d’équipe municipale, les communistes ne font pas montre non plus d’une grande cohérence. Rien d’étonnant pour un parti dogmatique écartelé à Rouen entre une base qui refuse le bilan de l’équipe sortante et l’union avec le maire sortant des élus communistes qui refusent de faire front commun avec le front de gauche. Communisme quand tu nous tiens : Kafkaïen pour la base, Ubuesque pour ses cadres !

Assurément, quand l’équipe municipale sortante fait elle même le constat fracassant et diviseur de ses propres échecs, il n’y a qu’un choix celui de l’opposition, celui de Jean-François BURES et de la liste Rouen c’est Vous.

Comment ?

            En votant utile, en votant efficace, en évitant les errances affectives ou contestataires qui perturbent les résultats électoraux et parfois en changent le cours. L’histoire et deux élections présidentielles présentes à l’esprit de tous rappellent à chacun la véracité de ce propos.

En votant pour Jean-François BURES et la liste ROUEN C’EST VOUS vous voterez utile, vous éviterez de disperser les voix du premier tour, le sondage paru hier, nous confirme que la liste de Jean-François BURES s’opposera au renouvellement du mandat du maire sortant. Ce sondage est une chance pour tous ceux qui n’arrivaient pas à savoir quelle serait la liste porteuse de l’opposition. Car ce sondage nous indique que pour renverser le maire sortant un seul choix s’impose à tous : Jean-François BURES et la liste ROUEN C’EST VOUS.

            En votant efficace, vous ferez en sorte que votre vote produise l’effet voulu : que l’actuel maire de Rouen disparaisse du paysage politique Rouennais. Si vous ne supportez plus d’avoir un maire 33° sur 34 à la tête d’une ville en perdition, vous voterez pour Jean-François BURES et la liste ROUEN C’EST VOUS.

            Grâce à ce sondage nous savons tous maintenant que tout vote qui n’est pas donné dès le premier tour à Jean-François BURES et à la liste ROUEN C’EST VOUS est un vote qui profite au maire sortant soit parce qu’il affaiblit le score de notre candidat, soit parce qu’il risque de perturber le deuxième tour avec des candidats qui n’ont pas vocation à diriger la mairie et qui feront le jeu du maire sortant.

Pourquoi ?

            Parce que nous devons tous donner une chance à notre ville de se tourner vers un avenir meilleur, parce que nous devons tous donner une chance à notre ville de remonter la pente sur laquelle nous glissons depuis 6 ans, parce que nous devons tous donner une chance à notre ville de se placer parmi les meilleures quand son maire actuel en a fait une ville meurtrie et sans avenir pour sa population.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de sécurité par la politique de synergie d’action des polices municipales et nationales que Jean-François BURES propose et la concentration de leur action sur leur mission première de respect de l’ordre public.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de développement économique, quand Rouen possède autant d’atouts. Son patrimoine historique et culturel qui devrait en faire un leader du tourisme. Sa situation sur la Seine qui en fait certes une étape touristique à développer mais aussi un port d’estuaire proche de la région francilienne, compétitif au sein d’HAROPA pourvu qu’on donne à Rouen les nécessaires infrastructures routières et ferroviaires : contournement Est, plate-forme multimodale et nouvelle gare. Sa situation à une heure de Paris qui pourrait en faire l’emplacement rêvé pour de nombreux sièges sociaux.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de fiscalité, en exigeant à l’heure de la création de ROUEN-METROPOLE une juste répartition des charges de centralité aujourd’hui exagérément payées par la ville au profit de la CREA, parce que c’est possible de réduire les dépenses de communication du cabinet du maire et d’optimiser la mutualisation des services et réduire ainsi le train de vie de la mairie sans en affecter le fonctionnement.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de développement durable en remplaçant les effets de manche des verts de l’équipe actuelle en de véritable actions, utilisation de matériaux dépolluants, évolution éco-énergétique des bâtiments communaux et du parc immobilier de Rouen Habitat, optimisation écologique de la ville grâce aux technologies smart city.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de rayonnement de la ville à condition d’afficher la volonté de faire de Rouen une ville accueillante et agréable à vivre pour ses habitants, ses commerçants et ses entreprises. A condition de le faire savoir par une démarche pro-active comme celle proposée par Jean-François BURES auprès par exemple des sociétés franciliennes dont on sait que 20% d’entre elles ne demandent qu’à venir dans une ville qui leur proposerait un quartier d’affaire autour de la future gare, à une heure de Paris avec une qualité de vie supérieure pour leur personnel. A condition de développer et faire connaître le potentiel de Rouen pour assurer l’avenir de la ville par le développement économique non seulement pour Rouen mais aussi pour sa Métropole et son bassin d’emploi riche de centaines d’hectares disponibles pour l’implantation d’entreprises nouvelles qui pourraient accompagner ses sièges sociaux pour peu qu’on se donne la peine d’équiper la ville et de le faire savoir.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de solidarité, quelle honte pour un maire socialiste ! Jamais on n’avait vu autant d’irruptions en conseil municipal pour se plaindre du mépris du maire et de son équipe pour notre personnel municipal, pour les corps intermédiaires associatifs ou d’action sociale ou pour les sans-abri. Jean-François BURES propose lui une politique d’amélioration sociale résolument tournée vers l’accompagnement scolaire dès la petite enfance mais aussi au moment critique de l’adolescence pour éviter l’échec scolaire. Il propose le développement de l’accompagnement à la formation et à l’insertion et veut lutter contre la déchéance sanitaire et sociale en favorisant l’éducation, le retour aux principes de citoyenneté et en rétablissant la dignité par le travail.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière de transport en établissant d’abord son propre plan de circulation sans se laisser marcher sur les pieds par la CREA qui veut imposer de grands axes en site propre qui scléroseraient l’économie commerciale de Rouen et mettrait en péril les 12 000 emplois qui y sont encore attachés. C’est possible en ayant une gestion dynamique et différenciée du stationnement par exemple avec le développement d’un Pass parking/vélo/transport en commun ou d’une heure de stationnement gratuit à forte rotation en secteur commerçant.

Parce que c’est possible de quitter cette place de dernier de la classe (*) en matière d’urbanisme en ayant une vision claire du développement de la ville à long terme, respectueuse et valorisant l’histoire de la ville, progressiste et équilibrée autour des axes forts de développement à venir de Rouen en évitant la bétonisation de chaque espace libre mais en construisant une ville qui relève les défis pour les populations du futur : l’accessibilité, l’autonomie énergétique, la mixité sociale et urbanistique, l’accession à la propriété.

Parce qu’il n’y a plus qu’une manière possible de quitter toutes ces places de dernier de la classe c’est de voter dès ce dimanche 23 mars pour la liste Rouen c’est Vous menée par Jean-François BURES.

C’est pourquoi je compte sur vous pour que vous vous mobilisiez et que vous mobilisiez vos proches.

Chaleureusement,

Cyrille Grenot,

Candidat Nouveau Centre – UMP

aux élections législatives de 2012

(*)

Capture d’écran 2014-03-19 à 10.02.23

Publié dans MUNICIPALES 2014 | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le bilan de l’équipe municipale sortante

Je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous l’excellent travail du groupe Rouen perspective.

Les 100 projets. Etat a posteriori.

Bonne lecture,

bon vote.

Publié dans MUNICIPALES 2014 | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

L’apprentissage en danger

Je pense qu’il n’est plus nécessaire de préciser les vertus de l’apprentissage :

  • le passage en douceur du monde de l’école à celui du travail,
  • la possibilité de s’assurer plus tôt que dans d’autres filières de la conformité du métier envisagé avec le projet de vie,
  • l’insertion progressive dans le monde de l’entreprise,
  • l’éveil à la notion de gagner sa vie par son travail
  • et la plupart du temps comme personne n’embauche sans travail, c’est souvent pour l’apprenti la rencontre avec son futur premier véritable employeur !

Autant d’atouts qui font de l’apprentissage la meilleure filière pour l’emploi.

Mais le gouvernement est toujours à la recherche de nouvelles idées pour augmenter le chômage. Au lieu de redessiner les missions de la formation professionnelle continue qui est un véritable gouffre financier de 30 milliards sans résultat probants. Il s’attaque à l’apprentissage, dont les qualités en matière de lutte contre le chômage sont évidentes.

Ainsi un amendement gouvernemental vient d’être adopté qui baisse de plus de 20% la somme que les entreprises allouent aux organismes de formation de leur choix. Quelle erreur !

  • Qui mieux que les entreprises sait quels sont leurs besoins en emploi et quelles sont les filières dont il faut faire la promotion pour développer les qualifications dont ils ont besoin ?
  • Comment mieux adapter les formations aux besoins géographiques des entreprises ?

Non ne cherchez pas ! Il n’y a qu’une raison à cette baisse : transformer de l’argent pour l’emploi en un nouvel impôt au bénéfice de la région pour compenser la part que l’état ne va plus lui donner.

Tout le reste n’est que littérature !

Une chose est sûre, l’état vient encore de supprimer 20% pour la formation qui marche pour donner ces mêmes 20% de recettes fiscales en plus à la région !

Quand s’arrêteront-ils ?

Publié dans DIVERS, POLITIQUE NATIONALE | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires

Invitation

Dans moins de trois mois auront lieu les prochaines élections municipales.

Alors que nous avons choisi, avec Jean-François BURES, dans le cadre de Rouen c’est Vous, un rassemblement le plus large possible, en faisant l’union dès le premier tour, autour d’un projet au service des habitants, ensemble, centristes, droite républicaine et société civile, nous travaillons à faire des propositions constructives et pragmatiques pour proposer des améliorations à apporter à la vie des Rouennais.

D’ici quelques semaines, une autre façon de penser le Rouen de demain, et au delà notre agglomération, sera proposée aux Rouennais, au travers d’un programme d’action municipale, véritable alternative à celui proposé par l’actuelle municipalité aux prochaines élections municipales de mars 2014.

L’heure sera alors au choix, projet contre projet.

 Afin d’en parler ensemble, mais aussi pour prendre le temps de la convivialité en ce début d’année, nous vous invitons à venir nous rejoindre mercredi 15 janvier à 19H30 au Bar des Fleurs, Place des Carmes à Rouen.

Nous vous y attendons nombreux.

Mensoura BENGUELA

Edith CALONNE

Mohamed DJOUBRI

Florence ENNE

Martine GALICHET

Corine GOUDEMARE

Cyrille GRENOT

Laurence de KERGALL

Nicolas ZUILI

Publié dans MUNICIPALES 2014 | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Joyeux Noël et bonne année !!!

C’est à peu près en ces termes que Patrice Colasse, Maire PS de Mont Saint Aignan, s’adresse aux commerçants du marché de la Place Colbert qui a lieu  tous les mercredis de 8h30 à 12h30 à Mont Saint Aignan.

En effet plutôt que de prendre un arrêté municipal pour le déplacer au mardi matin, Nöel et le jour de l’an ayant eu la mauvaise idée cette année de se trouver un mercredi, le maire a décidé de laisser purement et simplement les commerçants perdre une forte part de leur activité du mois de décembre. Une jolie manière de remercier ceux qui animent la place Colbert chaque mercredi de l’année !

En ces temps difficiles pour tout le monde, les Mont Saint Aignanais et les habitants des communes voisines qui trouvent dans ce marché la diversité et l’attractivité du commerce ambulant, les commerçants de la place Colbert qui profitent de la hausse de fréquentation des jours de marché apprécieront sans doute à sa juste mesure la décision du maire de ne pas répondre favorablement à la grande variété de commerçants qui souhaitaient déplacer le temps de deux mardis ce marché attractif.

Ces derniers avec cette perte de chiffre d’affaires attendue remercieront sans doute au pied du sapin le maire pour son merveilleux cadeau de Noël !

Bravo Monsieur Colasse, décidément, les maires PS de la circonscription ont une excellente approche des commerçants ambulants, comme le maire de Rouen a su aussi nous le montrer avec sa gestion des marchés des Sapins, de la place Saint Marc, des Emmurés voir des forains !!!

Publié dans DIVERS, LES MESSAGES, MUNICIPALES 2014, PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE SEINE MARITIME, ROUEN | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Rythmes scolaires, faites vous une idée ?

Quand 80 % des maires de France qui appliquent la réforme sont plutôt satisfaits alors que la grande majorité des Français qui la subisse se plaignent, qu’ils soient Parents d’élèves, Professeur des écoles  ou Animateurs ; une question essentielle anime vos pensées, quelles conséquences pour mon enfant ?

Des intentions justifiées de la réforme à la mise en application politique bâclée, le Professeur Yvan TOUITOU, chronobiologiste de renom vous expliquera l’intérêt de la nécessaire refonte des rythmes scolaires et le désastre pour vos enfants de sa mise en application.

Jean-François Bures, candidat aux élections municipales Rouen 2014, a mis en place pour vous cette réunion citoyenne, jeudi 5 décembre à 18h30 à la Halle aux Toiles. Il me semblait important de vous en informer.

rouen c'est vous / rythmes scolaires

Publié dans DIVERS, MUNICIPALES 2014, ROUEN | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

La délégation départementale de l’UDI de Seine Maritime publie un communiqué de presse abracadabrantesque…

Faute de ne pouvoir réclamer ma tête certains voudraient croire et laisser penser que je suis prêt à me la couper moi même !

 « En conséquence, au lendemain de la réunion de  bureau et des annonces faites ce week-end, Catherine Morin-Desailly et Didier Peralta tiennent à rappeler que ceux qui se rallient au candidat de l’UMP ne peuvent revendiquer de le faire au nom de l’UDI dont ils s’excluent de fait. »

Il n’est pas à ma connaissance, inscrit dans nos statuts l’interdiction de rejoindre « un allié naturel » comme le nomment et Jean-Louis BORLOO et Hervé MORIN, dès le premier tour si les circonstances l’exigent.

Pourquoi exclure dès aujourd’hui ceux qui prennent leurs responsabilités au local alors que le national ne s’est pas encore prononcé sur le cas particulier de Rouen ?

Le choix du candidat de Catherine Morin-Desailly n’est pas celui de nos militants, ni visiblement celui de deux élus de l’opposition municipale Rouennaise, raison supplémentaire qui me conduit à rejoindre Jean-François BURES.

Sauf à provoquer son éclatement, le bureau ne peut que soutenir la décision prise par sa Présidente, qui avait annoncé dans la presse sa décision, deux jours avant la réunion du Bureau du 9 septembre.

Est-ce là le sens de « l’Alternative » UDI/MODEM qui permetrait à certains Modem de rester sur des listes PS aux prochaines municipales et qui m’interdirait d’être sur la liste UMP, liste la mieux placée pour réunir une droite modérée que les Rouennais appellent de leurs vœux ?  Je ne le crois pas.

Je pense au contraire, que ce sont ceux qui ne respectent pas les méthodes démocratiques internes, qui devraient être exclus du parti. L’UDI veut porter des valeurs humanistes et changer une méthode politique devenue insupportable à nos concitoyens.

Comme Hervé MORIN l’a rappelé  « le temps des structures pyramidales est fini… notre objectif, c’est de créer une famille capable de porter un projet ». Ce qu’il applique au national, je veux l’appliquer au local sans rien renier de mes convictions.

Un parti,  c’est un rassemblement de citoyens qui partagent des idées, des moyens, des objectifs électoraux. Dont acte, mais les idées novatrices porteuses d’espoir ne doivent pas avoir de frontières, les moyens être les plus larges possibles au service de l’intérêt général,  et les objectifs se décider au même niveau que les élections dont il s’agit.

Nous nous battons pour changer Rouen, prenons nous en main, et décidons par nous-même, en citoyens responsables, qui sont les hommes et les femmes les plus à même de faire gagner notre projet.

Publié dans MUNICIPALES 2014, ROUEN | Tagué , , , , , , | 2 commentaires