Parler aussi des questions qui fâchent: Rouen utilisée, Rouen oubliée

La France a un nouveau Président en la personne de François Hollande.

Alors que le Maire de Rouen (Valérie Fourneyron) et le Président de la CREA (Laurent Fabius) quittent leurs fonctions locales pour un ministère parisien, beaucoup de questions restent en suspend, le nouveau Président ayant été relativement discret sur bon nombre de sujets et d’équipement vitaux pour notre agglomération durant sa campagne.

Quel avenir pour le Grand Paris et l’Axe Seine, pour la nouvelle ligne ferroviaire Paris Normandie, le contournement Est, la poursuite des travaux lancés sur nos monuments dans le cadre du plan de relance par le gouvernement précédent, la place de Rouen comme capitale régionale d’une Normandie réunifiée … ?

Autant d’interrogations qui persistent encore aujourd’hui pendant la campagne et dont il faut évidemment parler. Des questions pour autant qu’on a l’impression de vouloir mettre sous le tapis et dont on ne trouve pas trace à parcourir sur le site de la députée sortante, pourtant candidate à sa propre succession bien qu’étant ministre, malgré la règle de non-cumul, ni dans la bouche du remplaçant sur le banc de touche Pierre Léautey, dans un court article présent sur le même site.

Si avant c’était « Rouen à l’Assemblée », aujourd’hui c’est surtout « la femme pressée » vu la vitesse à laquelle défilent les bandeaux qu’on a peine à lire. La traduction peut-être d’un emploi du temps sportif très encombré tenant plus d’une course contre la montre que d’un parcours de fond et dont la manifestation sur le site de campagne est un peu l’équivalent de gauche à droite, d’un panneau publicitaire Decaux défilant de haut en bas, sans pour autant dire grand chose.

Rien donc sur les projets pour le développement de Rouen et de son agglomération, qui sont aussi des sujets que doit savoir porter un élu au Palais Bourbon pour son territoire au delà des thèmes nationaux. Ce sont pourtant là des sujets cruciaux pour lesquelles les Rouennais demandent et attendent aussi des engagements et des acte car Rouen et sa région n’est pas simplement une salle d’attente ou un tremplin permettant d’accéder à un ministère. Les Rouennais et les habitants de Seine-maritime ont des besoins, des attentes, on leur a fait des promesse il faut les respecter.

 

ND

Publicités
Cet article, publié dans Élections législatives des 10 et 17 juin 2012, DIVERS, LA CREA, PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE SEINE MARITIME, REGION HAUTE NORMANDIE, ROUEN, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s