3 réflexions autour du logement :

Soyons responsables et solidaires

La Plaine Normande (bailleur social) a livré récemment 287 logements réhabilités des Hauts de Rouen qui seront loués à des prix cohérents avec le coût du marché et de l’opération de 17,5 M€. Mais quand on sait que les trois quarts sont financés par des fonds publics, la Plaine Normande n’ayant apporté que 4,1 M€, ne devrait-on pas plutôt imaginer que ce mécanisme de subvention soit assorti, à l’heure ou la dette de l’état et des collectivités culmine, d’un retour sur investissement financier ou social ?

Trois idées pour optimiser socialement cet investissement

  • Assortir la subvention d’une partielle répercussion sur les coûts des loyers.
  • Assortir la subvention d’un niveau d’insertion sociale proportionné.
  • Mettre en place de nouvelles obligations sociales, par exemple : des tarifs dégressifs pour les personnes retraitées.

Madame Fourneyron a suspendu le dernier conseil municipal, où étaient conviés à s’exprimer les militants du Droit Au Logement venus chercher une solution pour reloger 6 familles à la rue. En effet celle-ci a préféré leur asséner un discours bien préparé sur la position exemplaire de la mairie de Rouen en reportant  comme d’habitude l’entière responsabilité de la situation sur l’État !!! Mais si le discours était bien préparé, Mme. Fourneyron n’avait rien prévu pour les 6 familles restant sans logement ! Le sens des priorités Mme le Maire, le sens des priorités ! Quand six familles sont à la rue, l’heure n’est pas à disserter sur la politique de l’État mais à trouver une solution !!!

Les familles vivant encore dans les tristement célèbres Lods doivent être relogées suite au dernier incendie de Juillet qui a couté la vie à deux enfants. On imagine sans peine la peur dans laquelle vivent ces familles que le bailleur doit reloger ! Certes de tels logements ne sont pas légion, mais le bailleur refuse de s’engager sur la surface et les prix des nouveaux logements et remet même en doute la certitude pour certains de rester locataires …

Ces trois exemples illustrent bien les difficultés liées au logement, et le manque d’humanisme dont fait preuve Madame le Maire, je crois que l’on peut faire mieux sans dépenser plus en terme de logement social à Rouen.

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, législatives, legislatives, 2012, rouen, élections législatives rouen 2012, elections legislatives rouen 2012, elections legislatives, élections législatives, député, depute, election legislative, élection législative, député rouen, depute rouen Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Publicités
Cet article, publié dans DIVERS, ELECTIONS CANTONALES 2011 ROUEN 5° CANTON, LES HAUTS DE ROUEN, LES MESSAGES, PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE SEINE MARITIME, ROUEN, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 3 réflexions autour du logement :

  1. Quillet F dit :

    Bonjour,

    Il est bien bien dommage que tu n’évoques pas le principe de la loi de réquisition. Il y en a ras le bol que des propriétaires (privés ou publics) laissent des logements vacants jugés insalubres à l’abandon! Pour être allé à l’appartement réquisitionné par le DAL, il était tout à fait correct !Mais on a tellement créé de critères pour l’insalubrité qu’aujourd’hui, la classification est peut-être trop rapide …Elle arrange aussi tout le monde est surtout la classe politique au service des gros proprios !

    Il est urgent aussi de lancer un vaste programme de récupération de maisons ou appartements abandonnés par les proprio à rouen et de créer un programme de réhabilitation en y impliquant les futurs résidents.

    L’implication d’un futur locataire dans la rénovation est plus que nécessaire pour que social et insertion soient des fonctions complémentaires.

    Sans aller jusqu’en Allemagne (c’est la mode en ce moment en matière de référence), le Nord de la France est en avance sur ce domaine. Les associations d’insertion sont monnaies courantes et permettent à des gens de reprendre une vie sociale par l’économie. Ces dispositifs permettent aussi d’avoir à nouveau un toit pour beaucoup d’usagers.

    Malheureusement, les chantiers d’insertion ont été décrié par l’Etat de sarkozy et de chirac et les contrats d’insertion ont diminués comme une peau de chagrin réduisant de moitié l’activité de ces structures sur fond de crise ! Certaines se sont vues purement disparaître !
    Les régions n’ont pas su non plus reproduire la dynamique dépourvue de moyens pour engager une action économique d’envergure.

    Mais je partage cette phrase écrite en rouge sur le billet. Les collectivités sont tenues de trouver des solutions pour les gens sans abri. Les « politiques » en sont conscients. Fourneyron s’est engagée dans l’amélioration du logement social en 2008 ….bon, faut voir !. et à droite, rappelez-vous de l’époque ou Sarkozy annonça qu’ à l’issue de son quinquennat, il n’y aurait plus de SDF en France. Des effets d’annonces qui ont ridiculisés la classe politique et certainement renforcé le vote nationaliste ou l’abstention.

    Pour terminer, les propositions du candidat Grenot sont tout à fait corrects. Quid cependant des critères d’attribution d’un logement social qui semblent actuellement devenir de plus en plus draconiens et promis à des personnes « solvables »?

  2. Je suis tout à fait pour les chantiers d’insertion et je vais même plus loin, des chantiers « FORMATION-INSERTION », car quand les logements vides de Rouen Habitat se comptent par centaines, il y a de quoi former à tous les métiers de l’habitat avec un double intérêt, de formation pour les jeunes et une amélioration de l’habitat à moindre coût pour le bailleur social(bien sûr à répercuter, pourquoi pas prioritairement aux jeunes formés.
    Pour reprendre votre propos sur l’in »action économique » de la région, je tiens à signaler qu’il manque pour tous les mandats PS de la région à la ville de Rouen en passant par le département ou la CREA, la volonté de mettre cette priorité économique en avant; ils ont tous choisi la communication, sans doute parce qu’il est plus facile de dire : regardez c’est beau ce que l’on fait et ce que l’on ne fait pas c’est à cause de l’État !!!
    j’ai comme tous les actifs une plus haute idée de la responsabilité des élus, et c’est cette volonté d’efficience qui me pousse à me présenter aux prochaines élections législatives de juin 2012!!!
    merci de votre commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s