Rouen Ensemble,

Conférence de presse du 23/11/2011Communiqué de Presse – 26/11/2011.

Pour nous, les rouennais d’abord.

Au moment où les citoyens européens s’inquiètent  sur le devenir de leurs modèles sociaux et économiques, au moment où les partis politiques hexagonaux fourbissent leurs arguments en vue des élections de 2012, nous voulons créer un groupe de réflexion et de propositions pour améliorer la vie à Rouen. Certes elle ne sera pas faite de petites phrases, elle ne sera pas pilotée par le G20, la BCE, le FMI, ou Dexia, mais elle est enracinée dans le quotidien de ceux que nous côtoyons au jour le jour, à savoir les Rouennaises et les Rouennais.

Une démarche de rassemblement.

 Rassembler c’est unir des individus pour une action commune.

Nous faisons aujourd’hui le constat d’une gestion municipale qui ne satisfait pas les Rouennaises et les Rouennais. Ceux-ci souhaitent une majorité municipale unie, qui tienne ses engagements électoraux, qui fasse peser Rouen au sein de son agglomération. Ils espèrent un personnel municipal reconnu et motivé. Ils aimeraient être consultés sur les projets stratégiques comme sur les réalisations de proximité. Ils réclament des élus disponibles et un Maire qui consacre tout son temps à sa Ville. Aujourd’hui nous en sommes loin !

 Non aux ralliements trompeurs et réversibles.

 A la différence des ralliements que le PS cherche à obtenir à force de concessions, à la différence des Verts qui, tout engagés qu’ils sont dans les élections nationales prennent de la distance avec les Rouennais, notre démarche s’inscrit dans la confiance et la durée. Nous souhaitons proposer des orientations, recueillir l’assentiment de nos concitoyens et induire des rassemblements autour de celles-ci.

Un travail collectif durable.

 L’idée de notre groupe de travail est née voici un an, même si sa formalisation ne s’est faite qu’en mars 2011.

 « Rouen Ensemble » est composé de Rouennais, élus ou simples citoyens, membres de partis politiques et de la société civile. Tous ressentent le besoin de réfléchir ensemble à une nouvelle méthode de gestion municipale rouennaise.

 Laurence de KERGAL, élue municipale Nouveau Centre, est une Mère de famille engagée dans le domaine social depuis de nombreuses années.

 Salah BENBIA, cadre retraité de l’industrie et du bâtiment, membre de l’UMP, est connu pour son engagement dans le monde sportif.

 Christophe CHOMANT, enseignant et éditeur, membre de la Gauche Moderne, favorable au dépassement des clivages traditionnels, est impliqué dans le domaine culturel.

 Bruno DEVAUX, médecin anesthésiste, élu municipal UMP, est engagé dans le domaine de la démocratie participative, et est impliqué depuis de nombreuses années dans les quartiers.

 Cyrille GRENOT, pharmacien, membre du Nouveau Centre connaît parfaitement les problématiques liées à l’habitat social et est engagé dans le développement économique des commerces et des TPE/PME.

 Nicolas ZUILI, chirurgien-dentiste, élu municipal centriste non inscrit, est parfaitement intégré dans le monde économique et associatif et connaît bien les questions de développement durable.

 Pour lever toute ambiguïté sur notre démarche, aucun d’entre nous n’a vocation à mener la liste municipale de 2014 ni à intervenir dans le choix de la future tête de liste. Le moment venu, les Rouennais, eux-mêmes, donneront des signes à celle ou celui qui par la puissance de son engagement saura les rassembler et porter leurs espoirs.

Nous souhaitons collectivement apporter notre expertise, nos expériences, pour alimenter un projet municipal et définir une méthode de gestion innovante.

 Une gestion innovante au service d’un projet efficace.

 Notre équipe se retrouve dans sa volonté d’engagement public au service des habitants de Rouen. Elle est le reflet d’une union large qui, au delà de la droite républicaine, du centre, et de membres de la gauche, s’ouvre largement à la société civile. Telle est l’attente de nos concitoyens. Il s’agit de faire émerger celles et ceux qui veulent s’engager demain au service de notre ville et lui donner collectivement une dynamique.

 Nous revendiquons une méthode collective, transparente, sincère, ambitieuse et à l’écoute permanente des Rouennais. Elle sera portée par un Maire à plein temps qui se consacre totalement à son mandat et qui fédère autour de lui une équipe municipale, durablement unie, engagée sur la réalisation de son programme, et responsable à tout moment devant les électeurs.

 Une politique centrée sur les besoins quotidiens des rouennais.

 Dans une période où les ressources financières nous seront comptées, nous devrons épargner les Rouennais d’une augmentation non supportable de la fiscalité et son corolaire habituel de recours inconsidéré à l’emprunt qui compromet, nous le voyons bien actuellement, l’avenir.

Nos concitoyens sont rentrés dans une récession financière, sociale, de l’emploi, avec une augmentation des coûts de l’énergie associée à un pouvoir d’achat qui stagne.

De toute évidence, ces éléments défavorables qui touchaient des catégories de citoyens identifiés, affecte désormais une grande partie de nos concitoyens.

Plus qu’un simple principe de précaution, pour préserver leur qualité de vie, nous allons devoir imaginer et mettre en œuvre un mode de gestion municipale qui tienne compte de cette situation structurelle défavorable, et sera plus attentif aux conditions de vie quotidienne des Rouennais.

Le service à la population sera notre objectif numéro 1.

L’ensemble des agents municipaux donnera la pleine mesure de son savoir faire et de son dévouement à nos concitoyens pour atteindre nos objectifs de justice, de solidarité et d’équité.

Notre projet est articulé autour de plusieurs axes.

Le premier porte sur la remise en état de la Ville. Celle-ci passe avant tout par la remotivation et le respect des agents municipaux. Ceux-ci se sentent en effet ballotés au gré des réformes de structures sans être associés à ces changements. Les mouvements sociaux répétés sans précédents au sein des services municipaux imposent une nouvelle gouvernance. Ils doivent se sentir reconnus avec un état d’esprit apaisé.

Des priorités en matière de voirie, de propreté, de service au quotidien sont largement attendues par les habitants.

Le deuxième axe porte sur la place de capitale régionale dans un cadre européen. Le rapprochement métropolitain avec Caen et Le Havre est primordial et nécessite une volonté clairement affichée. Notre rayonnement, notre avenir, passent par cette structuration tout comme par le projet Axe Seine en lien avec le Grand Paris. Celui-ci, porté par le Président de la République et vivifié par Antoine RUFENACHT, est une opportunité unique pour apporter à Rouen et à sa Région, des moyens financiers pour construire les infrastructures indispensables à notre avenir économique. C’est aussi l’occasion de réunir les forces sociales et économiques normandes. Force est de constater que le mouvement est amorcé. Mais nous devons y apporter notre enthousiasme, nos atouts et notre savoir-faire.

Nous réfléchissons également sur nos relations fonctionnelles avec les partenaires institutionnels que sont la CREA, le Département et la Région.

La fonction de centralité de la Ville de Rouen demeure dans l’organisation territoriale, tandis que la structure d’agglomération a changé de dimension en élargissant ses domaines de compétences. L’interaction entre la CREA, le Département et la Région devra être actualisée et précisée dans le cadre d’un pacte prenant plus et mieux en compte notre fonction de ville centre du Département et de la Région Haute-Normandie. Le renforcement de notre identité sera nécessaire pour Rouen ; il sera également profitable à toutes les composantes de l’Agglomération, du Département et de la Région.

Dans cette approche, Rouen vaut bien une attention particulière. C’est un chantier qui est pour nous une réflexion constante.

Nous souhaitons remettre les choses à plat, et proposer une dynamique nouvelle.

Parallèlement à tout ceci nous exigerons de l’Etat qu’il assure ses fonctions régaliennes en matière de police, de justice, d’éducation nationale et d’équilibre dans l’aménagement du territoire.

Le troisième axe concerne le tissu artisanal et commercial, véritable poumon économique pour Rouen. Il s’agit s’avoir le souci de l’économie locale dans la prise de décision et d’accompagner les mutations nécessaires. Le commerce à Rouen ne se limite pas uniquement au carré magique du centre Ville. Il joue aussi un rôle de lien social et de service de proximité dans les quartiers. Il convient donc, pour une future municipalité, de tout mettre en œuvre pour favoriser le maintien de ces commerces, voire même, de nouvelles créations.

La vie culturelle, le sport, le monde associatif de leurs côtés méritent un investissement quotidien des élus et, à budget égal, une mise en réseau dynamisante et moderne des structures, associations et riches potentiels existants.

Un dernier axe concerne la cohérence de la politique municipale. Elle donne actuellement l’impression d’une gestion au coup par coup. Nous souhaitons développer une politique avec une vision globale et durable : plan de circulation, développement durable, action culturelle pour ne prendre que ces quelques exemples. Il est indispensable de définir et de décider ces grandes orientations pour garder une cohérence à la politique municipale. Cette lisibilité de moyen et long termes manque d’évidence à notre cité. Le consensus et la consultation des habitants doivent être de mise sur ces sujets prioritaires, sur de grands aménagements, comme pour les quais bas rive gauche par exemple. Cet investissement en temps et en énergie nécessite une véritable remise en cause des méthodes des élus. Il ne s’agit pas d’un effet de mode ou de démagogie mais de l’avenir de notre démocratie locale. Arriver à intéresser nos concitoyens à la vie publique et les responsabiliser est vital, sur les grands sujets, tels l’axe Seine, comme sur la gestion quotidienne d’une Ville.

Ni langue de bois, ni tabous, pour arriver à construire Rouen.

Au total, nous souhaitons faire vivre ce groupe de réflexion, divers, représentatif de Rouen et des Rouennais dans ses différentes composantes et sensibilités, solidaire et efficace, qui donne envie de s’engager et d’avancer vers un projet municipal. Il est amené à se renforcer, à s’ouvrir largement et à débattre publiquement sans langue de bois ni tabous.

Une ville épanouie, est une ville où l’on prend en compte les besoins des citoyens et où il faut savoir les anticiper.

C’est le sens aujourd’hui de notre démarche.

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, législatives, legislatives, 2012, rouen, élections législatives rouen 2012, elections legislatives rouen 2012, elections legislatives, élections législatives, député, depute, election legislative, élection législative, député rouen, depute rouen Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Publicités
Cet article, publié dans PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE SEINE MARITIME, ROUEN, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Rouen Ensemble,

  1. j’ai écrit un billet d’humeur dans lequel j’évoque ce machin. Je sais que de ton côté, cyrille, tu y vas dans l’esprit d’ouverture et de construction. Mais avec des Zuili des Devaux tu n’auras pas le répondant nécessaire pour alimenter tes réflexions pertinentes.

    Ce truc présenter comme un lieu de débat a un porte-parole qui ne cherche qu’à exister politiquement . Il est très sympa dans la vie. Humainement je l’apprécie, mais politiquement, même une bille serait plus compétente. Quant-au Golum, l’homme de la grotte de l’UMP local il sent la naphtaline. Qu’est-ce que tu veut discuter avec ces gens là ? Le pire, c’est qu’ils peuvent se retrouver adjoints en 2014 ! Pauvre de nous ! T’as vraiment pas de chance d’être tomber dans le centre et la droite la plus bête de France. Bon courage et prends du Gurosan !

    • Cyrille Grenot Cantonales Rouen 2011 dit :

      Je souhaiterai, comme je le fais le plus souvent que les projets soient au centre du débat. Je trouve que ce qui est dit dans ce post est une attaque non constructive de personnes qui ne le méritent pas, parce qu’on peut ne pas partager leurs idées, elles ont toutes le mérite de s’engager pour défendre leurs opinions, leurs choix et que celà participe au débat. Plus que de nombreuses personnes, tu connais mon respect pour les militants de tous bords que je respecte quelques soient leurs opinions… Je sais que c’est épidermique chez toi et que ce n’est pas nécessairement méchant mais une forme d’expression: la tienne! Mais j’aimerai que le débat sur les personnes ne soit pas le fond du débat dans ce blog, mais qu’au contraire les interrogations et les discussions se concentrent sur les projets, les idées et leurs réalisations…
      Avec toute mon amitié respectueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s