La dette de Rouen continue de gonfler

Dérives financières, emprunts toxiques, même en ramenant à 10 % la part de l’endettement de la capitale normande en emprunts toxiques, Rouen est loin d’en être sorti. Son taux variable potentiellement autour de 30% annuels à ce jour, assèche à lui seul la capacité de financement de la ville.

Hier soir au club de la presse, Valérie Fourneyron maire socialiste de Rouen et Jean Paul Gauzes, député européen UDF n’ont pu que faire ce constat lors d’un débat ouvert et quasiment consensuel.

Leur conclusion a été que les Rouennais continueraient à payer encore longtemps des remboursement d’emprunts complexes dont le fonctionnement purement aléatoire s’apparente aux prêts à taux variables qui ont ruiné bien des ménages outre-atlantique.

cyrille grenot, cyrille, grenot, élections, elections, élection, election, législatives, legislatives, 2012, rouen, élections législatives rouen 2012, elections legislatives rouen 2012, elections legislatives, élections législatives, député, depute, election legislative, élection législative, député rouen, depute rouen Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo cyrillegrenot

Publicités
Cet article, publié dans PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE SEINE MARITIME, ROUEN, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s