Le soutien d’Évelyne DELBOS

Je remercie les Osseliens, Sottevillais, Quevillays, Stéphanais et Rouennais qui se sont déplacés et qui m’ont accordé leur confiance.
Dans la 3ème circonscription comme ailleurs, seul un électeur sur 2 a été voté.
J’aime ce territoire et en ce jour, je vois qu’encore une fois, comme en 2012, on nous refait le coup du rassemblement de la gauche.
Moi, citoyenne et électrice qui me déplace, je dis cela suffit. On ne va pas encore prendre ma voix en otage pour des arrangements entre amis.
J’apprécie Monsieur Hubert Wulfranc, extrêmement humain et à l’écoute mais il est déjà maire, vice-président à la Métropole, conseiller départemental, s’il est en plus député, Les Stéphanais vont perdre un bon maire.
Je suis centriste, je l’ai toujours été, je suis à l’écoute, j’entends tous les points de vue. Nous avons enfin un candidat sur la troisième circonscription qui est centriste, qui n’a pas de mandat autre et qui respecte mes valeurs de justice et une volonté de travailler pour les citoyens.
Après l’avoir rencontré et échangé sur le programme de Monsieur Macron avec lequel j’ai certains points d’achoppement et débattu sur certaines actions, je le rejoins et lui fais confiance pour défendre l’intérêt de tous, prendre à cœur ce territoire abandonné depuis trop longtemps aux mains d’intérêts personnels plutôt qu’au bien-être général.

Publicités
Publié dans DIVERS | Laisser un commentaire

11 juin, 1er tour des élections législatives

Mesdames, Messieurs, mes chers concitoyens,

Je tenais d’abord à remercier celles et ceux qui m’ont accordé leur confiance dès le premier tour des élections législatives.
Je voulais aussi féliciter les candidats malheureux à l’issue de ce premier tour. Ce sont des femmes et des hommes qui s’engagent pour la France. Ils trouveront avec moi le dialogue et l’ouverture d’esprit nécessaires au progrès commun.
Votre soutien m’honore et m’oblige. Il traduit votre volonté de changement, votre recherche d’efficacité au service de l’intérêt général. Votre vote concrétise l’espoir de renouvellement des visages et des usages. Il conforte l’Engagement Citoyen qui a permis l’élection de notre président.
L’enjeu est désormais de nous rassembler, quels que soient nos parcours de vie, nos origines et nos convictions ; comme c’est déjà le cas à l’intérieur du mouvement La République En Marche qui est un mouvement pluraliste auquel nous devons donner les moyens d’agir pour faire réussir la France.
Alors rassemblons-nous encore plus largement le 18 juin !
Je serai, si vous le voulez, votre élu au service de tous pour faire réussir notre circonscription.

Publié dans Élections législatives 2017 | Laisser un commentaire

Le cynisme politique à son paroxysme !

La démocratie républicaine, libérale et européenne au soir du premier tour des élections présidentielles a obtenu 50,38 % des suffrages : c’est la base électorale vraie, exprimée dans les urnes dimanche dernier. La dernière digue qui nous protège du populisme nationaliste n’est plus que de 0,38 % !
Les responsables politiques qui veulent vous faire croire que ne pas aller voter dimanche prochain ou voter blanc suffirait pour marquer son opposition font montre d’un cynisme coupable. Ils devront en rendre compte aux prochaines législatives car ne pas voter contre Marine c’est être objectivement un allié de celle qui cache derrière un prénom si doux l’extrême radicalité des noms de son père et de son parti. Ne pas voter contre Le Pen et le Front National, c’est objectivement être un allié de ceux-ci, c’est se laisser l’opportunité de travailler pour eux demain !
Ceux qui ont déjà tenté l’expérience s’en sont mordus les doigts: ils sont 28% (source AFP), soit 400 des 1500 élus municipaux frontistes à avoir démissionné; eux ont vécu de l’intérieur le renoncement de ce mouvement à l’expression démocratique. Ces élus locaux ont vu de l’intérieur que ce n’était pas un parti républicain !
Si vous ne connaissiez pas ce chiffre et cette réalité, les responsables politiques, eux les connaissent ; c’est donc en connaissance de cause qu’ils n’ont pas appelé à voter MACRON. C’est donc en connaissance de cause qu’ils n’ont pas appelé à voter contre Le Pen ! Ils sont prêt à sacrifier l’équilibre républicain de notre démocratie sur l’autel d’on ne sait quelle compromission coupable !
Vous n’avez pas de mandat à sauver, ne les écoutez-pas, faites votre devoir dimanche prochain et, comme moi je l’espère, allez voter MACRON.

Publié dans DIVERS | Laisser un commentaire

Le Budget vu par En Marche

LE DIAGNOSTIC
Vers un nouveau modèle de croissance : transformer, investir, dépenser moins !
La CROISSANCE FRANÇAISE A ÉTÉ FAIBLE ces dernières années et le CHÔMAGE DE MASSE s’est durablement installé.
L’enjeu des cinq ans qui viennent est de MENER À BIEN LA TRANSITION VERS UN NOUVEAU MODÈLE DE CROISSANCE qui développe et valorise les compétences de chaque Français, qui prend appui sur l’innovation et qui favorise de nouveaux modes de vie plus économes en ressources.
Nous aurons deux priorités : L’INVESTISSEMENT PUBLIC ET PRIVÉ, POUR PRÉPARER L’AVENIR, ET LE SÉRIEUX BUDGÉTAIRE, pour ne pas léguer une dette insoutenable à nos enfants.
Ce modèle ne se construira pas contre le travail mais AVEC LE TRAVAIL, pas sur l’opposition entre CROISSANCE et SOBRIÉTÉ mais sur leur ALLIANCE, pas contre l’Europe mais AVEC L’EUROPE telle que nous la réformerons, pas sur la désunion et le repli mais PAR LA COOPÉRATION ET L’ÉCHANGE.

PREMIÈRES PROPOSITIONS
Une baisse de charges fiscales socialement juste et économiquement efficace.
Nous BAISSERONS LES TAXES, LES COTISATIONS ET LES IMPÔTS : 20 MILLIARDS D’EUROS PAR AN en moins à la fin du quinquennat.
Nous RÉPARTIRONS CES BAISSES DE PRÉLÈVEMENTS DE MANIÈRE ÉQUITABLE ENTRE LES ENTREPRISES ET LES MÉNAGES.
Nous soutiendrons le pouvoir d’achat.
Nous DÉBLOQUERONS L’ÉQUIVALENT D’UN 13E MOIS POUR LES SALARIÉS AU SMIC (soit 100 euros nets par mois en plus), en augmentant de 50% la prime d’activité et en supprimant les cotisations salariales maladie et assurance-chômage. Cette dernière baisse bénéficiera à tous les Français, quel que soit leur niveau de revenu.
EN 2020, 4 FRANÇAIS SUR 5 NE PAIERONT PLUS LA TAXE D’HABITATION car c’est le plus injuste de nos impôts. Concrètement, un couple avec deux enfants sera par exemple exonéré jusqu’à un revenu de 5000€ par mois.
Dès 2018, la taxe d’habitation sera sensiblement réduite. Les ressources des collectivités locales seront inchangées : l’Etat remboursera entièrement leur manque à gagner.
Nous soutiendrons l’amélioration de la compétitivité des entreprises.
Nous BAISSERONS LE TAUX D’IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS DE 33,3% À 25% sur le quinquennat.

ORIENTATIONS
Nous TRANSFORMERONS LE CRÉDIT D’IMPÔT COMPÉTITIVITÉ EMPLOI (CICE) EN ALLÈGEMENT PÉRENNE DE COTISATIONS pour les entreprises dès la première année du quinquennat et étendrons ainsi ses bénéfices à l’Économie Sociale et Solidaire. Un effort supplémentaire sera par ailleurs fait pour supprimer toute charge patronale au niveau du SMIC, ce qui permettra à une entreprise d’économiser, par rapport à aujourd’hui, plus de 700 euros par an pour un salarié au SMIC. Nous soutiendrons une RÉORIENTATION MASSIVE DE L’ÉPARGNE VERS L’ÉCONOMIE PRODUCTIVE.
À la place de la jungle fiscale actuelle, incompréhensible et illisible, nous créerons un PRÉLÈVEMENT FORFAITAIRE UNIQUE POUR TOUS LES REVENUS DU CAPITAL MOBILIER : intérêts, dividendes, plus-values, etc. Ce prélèvement sera de l’ordre de 30%, prélèvements sociaux inclus.
NOUS REMPLACERONS L’ISF PAR UN IMPÔT SUR LA FORTUNE IMMOBILIÈRE. Cet impôt ne pèsera plus sur ceux qui placent leur argent pour aider au financement de l’économie réelle. En revanche, nous n’augmenterons ni ne réduirons la charge fiscale pour ceux qui ont investi leur capital dans l’immobilier.
Nous renforcerons LA FISCALITÉ ÉCOLOGIQUE, avec l’alignement progressif de la fiscalité du diesel sur l’essence et la montée en charge de la taxe carbone, afin de transformer progressivement nos modèles de production et de consommation, de lutter contre le réchauffement climatique et contre les particules fines qui polluent notre air. Parallèlement, les propriétaires de véhicules anciens bénéficieront d’une prime de conversion pour l’achat d’un véhicule plus écologique, neuf ou d’occasion.

Un plan qui prépare l’avenir de la France et des Français
Nous déploierons un PLAN D’INVESTISSEMENT DE 50 MILLIARDS D’EUROS SUR 5 ANS pour préparer le modèle de croissance de demain.
Au bout de 5 ans, quand il aura rempli ses objectifs, le plan s’éteindra de lui-même :
nous n’aurons créé aucune dépense durable.
15 MILLIARDS D’EUROS POUR LES COMPÉTENCES ET LES QUALIFICATIONS DES FRANÇAIS.
15 MILLIARDS D’EUROS POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET ENERGETIQUE : notamment nous diviserons par deux le nombre de passoires thermiques possédées par des précaires d’ici à 2022 et les éliminerons en dix ans ;
nous retirerons progressivement de la circulation les véhicules les plus polluants, produits avant 2001 ; nous rénoverons les bâtiments publics pour éviter les gaspillages de chaleur.
5 MILLIARDS D’EUROS POUR LA SANTÉ : notamment, nous déploierons un plan digital pour l’hôpital et doublerons le nombre de maisons de santé d’ici 2022.
5 MILLIARDS D’EUROS POUR L’AGRICULTURE : nous investirons dans un « Plan de Transformation Agricole » pour accompagner la montée en gamme de notre agriculture.
5 MILLIARDS D’EUROS POUR LA MODERNISATION DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES : nous apporterons un soutien aux efforts de performance des collectivités locales et de l’État.
5 MILLIARDS D’EUROS POUR LES TRANSPORTS ET ÉQUIPEMENTS COLLECTIFS LOCAUX : nous soutiendrons notamment la lutte contre les embouteillages en agglomération et la rénovation des infrastructures.

Un effort de réduction de dépenses publiques équitablement réparti
Nous VISONS UNE BAISSE DURABLE DES DÉPENSES PUBLIQUES : JUSQU’A 60 MILLIARDS D’EUROS PAR AN EN FIN DE QUINQUENNAT par rapport à leur évolution naturelle (ce que l’on appelle l’évolution « tendancielle ») et y compris en prenant en compte du plan d’investissement !
Nous RÉPARTIRONS CET EFFORT ÉQUITABLEMENT ENTRE L’ÉTAT, LA SPHÈRE SOCIALE ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES.
Nous économiserons 25 MILLIARDS D’EUROS PAR AN EN FIN DE QUINQUENNAT SUR LA SPHÈRE SOCIALE. Nous pouvons économiser 15 milliards d’euros sur l’assurance-maladie en ralentissant la hausse des dépenses, et 10 milliards d’euros sur l’assurance chômage (avec une diminution significative du taux de chômage qui doit pouvoir revenir à 7% en fin de quinquennat).
Nous économiserons 25 MILLIARDS D’EUROS PAR AN EN FIN DE QUINQUENNAT SUR L’ÉTAT. Pour cela, nous moderniserons la fonction publique, en accompagnant le passage au numérique dans toutes les institutions et en responsabilisant les ministres, les administrations et les agents.
Nous reviendrons sur des décisions injustifiées, comme la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires, et nous viserons une réduction réaliste et différenciée des postes dans la fonction publique d’État (50 000 en 5 ans).
Nous économiserons 10 MILLIARDS D’EUROS PAR AN EN FIN DE QUINQUENNAT GRÂCE À UN PACTE AVEC LES COLLECTIVITÉS LOCALES. Les collectivités devront s’engager sur une trajectoire de baisse de leurs dépenses. En contrepartie, l’État rompra avec la méthode de la baisse brutale des dotations consistant à couper les vivres pour provoquer des économies.
Au contraire, il accompagnera les collectivités dans leurs transformations : 10 milliards du plan d’investissement, sur cinq ans, leur seront consacrés (pour les équipements, la transition écologique, etc.)

Une trajectoire budgétaire responsable
Un maître mot : le sérieux
Nous MAINTIENDRONS LE DÉFICIT PUBLIC SOUS LA BARRE DES 3% DU PIB SUR L’ENSEMBLE DU QUINQUENNAT. Nous sommes les seuls à le faire parmi les candidats.
Nos HYPOTHÈSES DE CROISSANCE SONT VOLONTAIREMENT PRUDENTES. Nous devons aux Français l’honnêteté : nous avons pris des hypothèses en ligne avec tous les grands organismes internationaux.
Une méthode budgétaire fondamentalement revue autour de la confiance et de la responsabilité
Nous sortirons du jeu de la défiance et des économies de court terme, avec la mise en oeuvre de 5 principes :

RESPONSABILITÉ : des cibles d’économies seront fixées pour chaque ministre, et ceux qui ne réalisent pas les économies ne seront pas maintenus à leur poste.

VISIBILITÉ : une loi de programmation fixera les objectifs et trajectoires de chaque secteur (État et agences, sphère sociale, collectivités locales) sur 5 ans.

INCITATIONS : les ministères bénéficieront du reversement d’une partie des gains à mesure que les réformes engendreront des économies.

CONTRÔLE PARLEMENTAIRE : le ministre des Finances rendra compte de la situation budgétaire chaque trimestre au Parlement.

TRANSPARENCE : les résultats des actions mises en place par les ministères seront mises en ligne.

 

Publié dans DIVERS | Laisser un commentaire

6 bonnes raisons d’être En Marche

Si je devais passer les 5 prochaines années à voter systématiquement tous les projets de loi qu’on me propose au motif que j’appartiens à tel ou tel parti politique au pouvoir, il me viendrait assez vite à l’esprit que je ne sers à rien et qu’une centaine de députés godillots (voir moins) et quelques sénateurs seraient bien suffisants. Par contre je trouve bien enthousiasmant le deal qui consiste à accepter de participer à 6 chantiers essentiels à la transformation de notre société en restant libre de ne pas trahir mes convictions sur le reste.

Alors oui, je pense que l’éducation a été mise à mal ces cinq dernières années ; qu’il n’y a pas de société qui progresse vraiment sans que le progrès soit une exigence pour chacun car il n’y a d’hommes vraiment libres que s’ils sont vraiment éduqués. Et que c’est donc par l’éducation de tous que notre société fera des progrès. Il n’est plus concevable aujourd’hui dans une société qui se dit civilisée que l’éducation et la culture ne soit pas le lot commun de tous.

Alors oui, je pense qu’il faut accélérer l’émergence d’un nouveau modèle de croissance en facilitant l’entrepreneuriat créateur d’emploi et développeur de richesses nouvelles par la réorientation des richesses statiques vers  l’investissement.

Alors oui, je pense que nous ne pourrons atteindre cette France du travail et d’un meilleur pouvoir d’achat qu’en modernisant le droit du travail, qu’en fluidifiant la mobilité grâce au développement de la formation et à la réforme de l’assurance chômage.

Alors oui, je pense que nous n’aurons les moyens de nos ambitions qu’avec l’aide d’une Europe renouvelée, plus proche de ses citoyens, plus investie pour leur avenir économique, plus engagée contre le terrorisme mais déterminée pour le maintien de la paix.

Alors oui, je pense que cette sécurité préservée à l’extérieur doit être retrouvée à l’intérieur de nos frontières et que tous les moyens pour l’assurer doivent être mis en place pour garantir l’autorité de l’État sans laquelle notre démocratie n’aurait plus de sens.

Enfin je pense qu’aucune de ses réformes ne sera possible si nos concitoyens ne retrouvent pas d’abord la confiance en leurs responsables politiques. C’est pourquoi, la moralisation de la vie politique est primordiale, c’est pourquoi la transparence de leurs moyens financiers est essentielle. C’est pourquoi le nombre de mandats de vos représentants et leur renouvellement doivent être limités, seul moyens de garantir un renouvellement de la représentation nationale et seul moyen d’éviter que l’intérêt partisan ne prenne toujours le pas sur l’intérêt de la nation et de chacun de nos concitoyens.

C’est pourquoi je suis En Marche avec Emmanuel MACRON, certain que l’évolution de notre société passe par les transformations qu’il propose.

Cyrille GRENOT

Publié dans ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2017, DIVERS, PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE SEINE MARITIME, ROUEN

Je suis « En Marche ! », et Vous ?

Quelles sont les raisons qui m’ont amené à être En Marche aujourd’hui. D’abord la liberté offerte à tous de venir participer à l’élaboration d’un projet politique commun. Je suis allé dans les réunions Rouennaises de préparation du projet (les jeudis à 18h30 au bar des fleurs) et la diversité de provenance, d’opinions, de professions…est étonnante. De ce fait les échanges sont ouverts, sans a priori donc constructifs et le résultat surprenant : globalement à la fin nous sommes tous d’accord sur le fond : les objectifs, souvent enclins à mettre en œuvre les mêmes moyens pour y arriver, même si bien sûr il reste des différences d’appréciations personnelles à la marge.

Être  En Marche, je n’attendais que ça ! Il est vrai que je ne suis pas le seul à faire le constat du blocage politique dans lequel se trouve notre pays. Blocage installé par des partis en place et qui semblaient il y a peu encore indétrônables. Aujourd’hui contre toute attente un homme Emmanuel MACRON a pris le risque de partir contre les partis installés, et aujourd’hui nos concitoyens pensent qu’en fait s’est peut-être déjà le meilleur programme qu’on peut leur proposer : faire table rase du passé, aller de l’avant !

Avec En Marche, le choix de l’alternative ne se résume plus à des partis extrêmes aux solutions idéalistes et impossibles à mettre en œuvre, mais une piste nouvelle pragmatique et progressiste voit le jour. Un mouvement est En Marche, attaché aux valeurs du travail, respectueux de la Liberté et de la Justice, conscient de la puissance que pourrait-être une Europe En Marche repensée et restructurée, mais prêt à prendre le risque de changer radicalement la France d’aujourd’hui pour qu’elle devienne celle de l’ensemble des Français et non celle des politiciens.

Vous pensez aussi « que les bonnes volontés, d’où qu’elles viennent sont largement majoritaires dans notre pays » ?

Alors rejoignez-En Marche pour dire clairement que vous avez les mêmes aspirations que « 2 Français sur 3″…

Cyrille GRENOT

Publié dans DIVERS | Laisser un commentaire

PROGRAMME DÉPARTEMENTALES MARS 2015

Comme tous les indépendants qui se présentent en Seine-Maritime, les candidats Engagement Citoyen savent bien qu’ils ne pourront pas diriger le département. Mais nous savons aussi que nous serons véritablement en capacité d’arbitrer les décisions dans le seul intérêt des Seinomarins et non en fonction de stratégies politiciennes. Nos candidats n’ont pas de carrière à défendre, leurs choix et leurs votes seront dictés par le seul intérêt général, ils n’obéiront à aucune consigne de vote.

Dans l’intérêt des Seinomarins nous serons attachés à défendre :

  • Un budget sans hausse d’impôt.
  • La mise en œuvre de la transparence budgétaire et du contrôle des dépenses.
  • Des mesures de désendettement compensées par la réduction des frais de structure.
  • Le maintien des budgets de service aux personnes et de réduction des inégalités d’accès aux services de l’État des territoires.
  • Le subventionnement d’opérateurs privés sous conditions de tarif, de clauses d’insertions et d’implantation géographique pour multiplier l’impact du financement public et rattraper les retards accumulés en matière d’EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ), de structures d’accueil pour personnes handicapées et de crèches.

Nous soutiendrons les mesures favorisant :

  • l’accès au logement
  • la baisse de la consommation d’énergie
  • la mobilité pour la recherche d’emploi
  • la prévention et la proximité en matière de santé
  • la facilité de déplacement au sein du département
  • la protection et le développement de notre patrimoine naturel, culturel et gastronomique

Nous veillerons prioritairement à une juste répartition des moyens destinés :

  • Aux personnes âgées, en favorisant le maintien à domicile et la construction de structures d’accueil en nombre suffisant.
  • Aux personnes souffrant de handicap avec le développement de structures d’accueil temporaire pour soulager les familles.
  • A l’accompagnement éducatif des jeunes en difficulté scolaire pour que chacun puisse quitter le collège avec un niveau satisfaisant et une orientation adaptée.
  • Au retour à l’emploi, par le développement des structures et moyens d’insertion et la systématisation des clauses d’insertion dans les commandes publiques du département.
  • Aux associations de bénévoles favorisant le lien social à travers l’éducation, le sport ou la culture.

Notre priorité sera la proximité :

  • Notre présence sur le terrain à vos côtés pour vous écouter, vous représenter et vous défendre
  • Par le développement de projets locaux d’accompagnement scolaire dans les collèges.
  • Par l’accompagnement de projets de proximité favorisant le retour à l’emploi.
Publié dans DIVERS | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Qu’est-ce qui nous pousse à aller voter ?

Peut-être l’idée que parmi les candidats, certains correspondent plus à nos idées, seront plus sérieux ou plus soucieux de l’intérêt général, plus proches de nous que d’autres.

Peut-être l’idée que tel ou tel parti politique saura prendre les mesures nécessaires que son opposant n’a pas su prendre ou n’a pas voulu prendre alors qu’il était en fonction.

Peut-être l’idée qu’un programme est mieux qu’un autre, peut-être l’espoir que les promesses faites à chaque échéance électorale seront enfin tenues parce que c’est ce que nous aimerions tous entendre, tous voir, tous constater même si en notre for intérieur nous savons bien que ce ne sera jamais le cas.

Dans un monde idéal nous pourrions espérer que les meilleurs candidats soient choisis, que le parti devenu majoritaire à l’issue de l’élection fasse tout ce qui est nécessaire dans l’intérêt général et que cerise sur le gâteau toutes les promesses soient tenues. Dans ce monde là nous irions tous voter de bon cœur.

Mais il se passe toujours la même chose et nous le savons bien !

Si le parti sortant est reconduit, il poursuivra la même politique dont il assure déjà, même si tous les indicateurs objectifs disent le contraire (classement BFM – rapport Chambre Régionale des Comptes) qu’elle était parfaite. Il sent bien pourtant comme les partis d’opposition qu’il faut tout de même faire la même sempiternelle promesse que les autres : « Il n’y aura pas de hausses d’impôts ! » (mais pourquoi ne pas l’avoir fait avant ?).

Si par contre il y a changement de majorité, la nouvelle majorité trouvera dans son élection la confirmation du mécontentement général et la validation de chacun de ses engagements dans le plus pur esprit partisan et bien loin de l’intérêt général.

Quoiqu’il arrive donc l’intérêt général sera vite oublié. Il ne restera au sein de cette future assemblée de place que pour des votes partisans, chacun votant pour son camp ou contre celui de l’autre. Tout ceci confortant les abstentionnistes dans l’expression de leur mécontentement. Ce n’est pas ce qu’ils attendent de leurs élus et ils le disent à leur façon.

Mais en Seine-Maritime où les études et les sondages annoncent que tout va se jouer à un ou deux, maximum trois cantons comme dans quelques autres départements, une évolution semble possible. En effet, les candidats élus sans étiquette pourraient bien être les futurs arbitres de nos départements pour obliger le camp qui sera aux manettes à trouver des terrains d’entente, de plus justes équilibres dans l’intérêt du département et de ses habitants.

L’enjeu des élections de dimanche pourrait bien être celui de la diversité de l’expression politique au sein de la future assemblée départementale.  Nous avons tout à gagner à sortir de l’actuel système binaire qui ne permet pas la recherche du compromis, de l’équilibre et du progrès.

En votant dimanche pour les candidats Engagement Citoyen vous vous assurerez que leurs votes se feront uniquement dans l’intérêt général en dehors de toute soumission aux ordres d’un parti politique. Les démocraties du nord de l’Europe s’accommodent fort bien de ces majorités variables qui font progresser et le débat démocratique et les pays qui le respecte.

C’est peut-être çà le vote utile ?

Cyrille GRENOT,

Porte-parole Engagement Citoyen.

Publié dans DIVERS | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

tract élections départementales Rouen 2

Capture d’écran 2015-03-20 à 20.34.12 Capture d’écran 2015-03-20 à 20.34.28 Capture d’écran 2015-03-20 à 20.34.45 Capture d’écran 2015-03-20 à 20.35.01

Publié dans DIVERS | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Engagement Citoyen

Le Cevipof nous a sondé ces dernières semaines, il ne reste plus que 9% de Français à faire confiance aux partis-politiques et je fais parti de l’immense majorité des Français. Il m’a paru évident qu’il fallait apporter une réponse à ce problème le jour ou le délégué départemental  de l’UDI m’a dit :  » Mais enfin Cyrille, tu sais bien qu’un parti politique c’est tout sauf démocratique ! », j’ai ce jour là claqué la porte du bureau de l’UDI 76 avec les conséquences que l’on sait.

Mais la graine était semée, et aujourd’hui le mouvement Engagement Citoyen sort de terre. Certains s’en sont déjà fait l’écho sur les réseaux sociaux ou dans la presse locale, je les en remercie. Ce que nous voulons vous proposer, c’est un mouvement politique épuré de tout ce qui fait l’échec flagrant des partis politiques actuels, et dont les conséquences dans la vie de chacun sont désastreuses, ce que nous sommes donc 91% à constater.

L’ADN d’ Engagement Citoyen c’est :

Pas de cumul des mandats, pas de cumul des mandats électifs et des fonctions exécutives au sein du mouvement, pas de mandats à vie !

Des programmes politiques élaborés de manière ouverte et validés par le vote des adhérents !

Des investitures ouvertes et elles aussi validées par le vote des adhérents !

Ce que nous vous proposons c’est la fin de la politique des petits pouvoirs préservés, la fin des privilèges cumulés, la fin des autocrates.

Ce que nous vous proposons c’est l’émergence d’une politique détachée des stratégies électoralistes et porteuse d’une volonté de progrès pour notre société.

Ce que je vous propose c’est de ne plus faire partie comme moi des déçus de la politique. Nous sommes 91 %, c’est largement suffisant pour faire changer les choses si nous le voulons vraiment !

Je vous invite à nous rejoindre, à être force de proposition au sein d’Engagement Citoyen.

bandeau-Engagement-Citoyen rougehttp://www.engagementcitoyen.eu

EngagementCitoyen sur Facebook

@EngagementCitoy sur Twitter

mail : contact@engagementcitoyen.eu

Publié dans DIVERS | Tagué , , , | Laisser un commentaire